Les octas, mesure de la couverture nuageuse

Une des étapes clés de la préparation du vol est sans aucun doute l’étude de l’état du ciel. METAR et autres TAF ne doivent plus avoir de secret pour vous. Les METAR (Meteorological Aeroport Report) donnent les informations météo observables, tandis que le TAF donne des prévisions allant jusqu’à 30 h de validité.
Parmi toutes les informations qu’ils contiennent, on trouve les degrés d’octas (à ne pas confondre avec l’indice d’octane qui concerne, lui, bien entendu, le carburant 😉).

Les octas : une unité de mesure

En effet, les octas ne sont ni plus ni moins qu’une unité de mesure utilisée en météorologie.

Ils permettent de mesurer l’importance de la couverture nuageuse, mais ne donnent ni leur hauteur, ni leur base.

Les météorologues ont choisi de diviser le ciel en huit parties. En grec, huit se disant ὀκτώ ([okto], comme dans « octogone »), il n’en fallait pas plus pour trouver le nom de cette nouvelle unité !

Les mesures s’étendent donc de 0 à 8. 1 octa signifie qu’un huitième du ciel est couvert de nuages. 0 octa, pas de nuage en vue, tandis que pour 8 octas, le ciel est complétement bouché, aucun signe de bleu à l’horizon.

Et pour briller en société, sachez qu’il existe une mesure de 9 (sur 8…). Il s’agit en fait d’une notation spéciale utilisée lorsque le ciel n’est pas visible et qu’on ne peut pas mesurer cette fameuse couverture nuageuse. Par temps de brouillard, par exemple.

Transcription du METAR pour la nébulosité

Sur les bulletins météo, ces degrés sont donnés sous forme d’abréviations :

  • SKC : (Sky Clear), 0 octa, ciel clair, sans nuage ou NSC (No Significant Coud) ;
  • FEW : (Few, quelques nuages), entre 1 et 2 octas, 1 à 2 huitièmes du ciel couvert ;
  • SCT : (Scattered, épars), entre 3 et 4 octas, moins de la moitié du ciel couvert de nuages ;
  • BKN : (Broken, fragmenté), entre 5 et 7 octas, 5 à 7 huitièmes du ciel couvert ;
  • OVC : (Overcast, couvert), 8 octas, ciel entièrement couvert.

En aéronautique, on parle de plafond à partir de 5 huitièmes du ciel bouché, soit plus de la moitié des cieux couverts par les nuages.

Lorsque les meilleures conditions sont réunies, on parle alors de CAVOK (Ceiling and visibilty Ok). C’est-à-dire que le ciel est clair, qu’il n’y a pas de nuage en dessous de 5 000 ft, une visibilité supérieure à 10 km, sans bourgeonnement, rien à signaler. Bref, le rêve de tout pilote !

Pour ne plus vous tromper aux questions de l'examen théorique ulm, voici un récapitulatif :

Infographie sur la mesure de la couverture nuageuse en octas

Vous êtes maintenant incollable sur la mesure de la couverture nuageuse. Il ne vous reste pus qu’à réserver un vol d’initiation pour mettre cela en pratique !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.