Nouvel examen théorique pilote ULM et instructeur ULM 🎓

AeroZachActualités InstructionNouvel examen théorique pilote ULM et instructeur ULM 🎓

Nouvel examen théorique pilote ULM et instructeur ULM 🎓

À partir du 1er novembre 2021, l’arrêté concernant les modalités de passation de la licence de pilote d’ULM pris le 4 mai 2000, entrera en vigueur. Petit tour d’horizon des nouveautés de l’examen théorique du pilote ULM et instructeur ULM. 🧐

 

Ce qui change à partir du 1er novembre

 

Jusqu’à aujourd’hui, l’examen comportait 40 questions sous forme de QCM à réaliser en 1 h.

À partir du 1er novembre, le nombre de questions à choix multiples passe de 40 à 60 pour une durée d’1 h 30.

Le grand changement vient surtout du fait que le certificat théorique aura une durée de validité limitée à 24 mois, alors que précédemment, l’obtention de l’équivalent du code était définitive.

De plus, une fois inscrit dans le centre d’examen de son choix et les frais acquittés, en cas d’échec, il est maintenant possible de passer l’épreuve une deuxième fois dans les 6 mois.  

 

Ce qui ne change pas pour l’examen théorique ULM

 

Le test est toujours commun aux différentes classes d’ulm et se déroule sur un ordinateur fourni par le centre d’examen. Il n’y aura pour l’instant pas de changements au niveau des programmes, bien que ceux-ci datent de 2001 et qu’une remise au goût du jour sera sans doute à prévoir.

L’âge ne change pas non plus. Il est toujours possible de passer l’épreuve à partir de 15 ans révolus. 

Le pourcentage de bonnes réponses attendu reste identique : 75 % pour le théorique ULM (ULM-T) et 90 % pour le théorique instructeur (I-ULM-T).

L’inscription, quant à elle, se fera, dans un premier temps, toujours via le portail OCEANE puis sera progressivement remplacée par la création d’un compte candidat sur un site web dédié différent, géré par la FFPLUM.

 

Que se passe-t-il pour les examens passés avant cette date ?

 

Pour les personnes ayant obtenu leur certificat d’aptitude avant l’entrée en vigueur de cet arrêté, la validité est de 24 mois à dater du 1er novembre. Cela signifie qu’ils doivent obtenir leur brevet ou licence d’ULM avant le 1er novembre 2023.

Si vous avez échoué ultérieurement à l’épreuve théorique, il faudra évidemment la repasser avec les nouvelles modalités en vigueur. 

 

Pourquoi changer l’examen théorique d’ULM ?

 

L’intérêt est de pouvoir déléguer les examens dans d’autres centres que ceux de la DGAC. Cela permet de faciliter l’accès au plus grand nombre. Actuellement, seuls 12 centres proposent cet examen en France métropolitaine (et 7 en outre-mer).

Après une période de transition, estimée à six mois, l’organisation du certificat sera transférée à la FFPLUM. Ensuite, la Fédération Française d’ULM sera seule chargée de la coordination des examens théoriques. C’est elle qui donnera l’agrément à certaines écoles de pilotage pour faire passer ces évaluations et qui désignera les superviseurs. 

 

Cette nouvelle organisation de l’examen théorique, gérée directement par la Fédération Française d’ULM, permet d’être au plus près de la réalité du terrain, des pilotes et des élèves. Les écoles et pilotes-instructeurs sont les mieux placés pour préparer les élèves à la connaissance du vol en toute sécurité. Aerozach ne manquera pas de vous tenir informés de l’évolution du projet. La nouvelle application est d’ailleurs déjà en test dans quelques structures. Affaire à suivre donc… 🤞🏻

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *